Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

Ruptures du ligament croisé antérieur au cours du cycle menstruel chez les skieuses de loisir

Imprimer l'article

Ruptures du ligament croisé antérieur au cours du cycle menstruel chez les skieuses de loisir 

Résumé

Introduction. — Les femmes auraient quatre à huit fois plus de risque que les hommes d’avoir une rupture du ligament croisé antérieur (LCA). Ce risque semble plus important lors de la phase pré-ovulatoire du cycle menstruel que durant la phase post-ovulatoire. L’objectif principal de l’étude était de décrire la répartition des lésions du LCA au cours du cycle menstruel dans une large population de skieuses de loisir.

Patientes et méthodes. — Une étude prospective a été réalisée durant la saison 2010—2011auprès des femmes ayant présenté une rupture du LCA lors de la pratique du ski. Un questionnaire était rempli par la patiente lors de la consultation avec le médecin de montagne. Les patientes étaient invitées à préciser la date des dernières règles (DDR) et leur méthode contraceptive. Sur les 229ruptures diagnostiquées, 57patientes ont été exclues: 41âgées en moyenne de 47±9ans n’étaient plus réglées et 16avaient des cycles irréguliers ou une DDR supérieure à 30 jours. Cent soixante-douze patientes âgées en moyenne de 34 ± 8,7 ans ont été incluses.
Résultats. — Cinquante-huit (33,72 %) étaient en phase folliculaire, 63 (36,63 %) en phase ovula- toire et 51 (29,65%) en phase lutéale. La différence par rapport à la distribution théorique (risque identique quel que soit le jour du cycle menstruel) était fortement significative (􏰷2 = 48,32 ; p = 0,00001). Cinquante-trois patientes sur 172 (30,8 %) étaient sous contraceptifs oraux. Les lésions du LCA étaient 2,4 fois plus nombreuses en phase préovulatoire qu’en phase post-ovulatoire aussi bien chez les patientes sous contraceptifs oraux que celles ayant un autre mode contraceptif : 85/119 (71,4 %) vs 36/53 (67,9 %), p = 0,64. 

 

Docteur Nicolas LEFEVRE, Docteur Yoann BOHU, Docteur Shahnaz KLOUCHE , Docteur Serge HERMAN. - 29 mars 2014.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport