Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

l 'alcool est un ennemi du sportif … même à la troisième mi-temps

Imprimer l'article

l 'alcool est un ennemi du sportif … même à la troisième mi-temps

Auteur : Docteur Stéphane CASCUA, Marie-Pierre OLIVIERI

Source : extrait du livre « Menus et Recettes du sportif », Editions Amphora

L'alcool bloque une enzyme appelée LDH comme Lacticodéshydrogénase. En regardant ce nom de plus près vous découvrez l'action de cette petite usine chimique. La LDH enlève un hydrogène à l'acide lactique. Souvenez-vous, l'acide lactique est cette substance qui envahit vos muscles lors des efforts intenses, provoque des brûlures et finit par bloquer la production d'énergie. En clair, l'alcool empêche l'élimination de cette "toxine" musculaire ! Les boissons alcoolisées sont à proscrire avant le sport ! Même après la compétition, il perturbe sérieusement la récupération en laissant le muscle baigner dans un milieu acide qui abîme les fibres musculaires. Ces dernières sont dénaturées à la manière des protéines du lait qui caillent dans le yaourt sous l’influence de l’acide lactique issu de la fermentation du lactose, le sucre du lait.

Les nuisances de l’alcool ne s’arrêtent pas là ! Il inhibe la production d’une hormone qui favorise la réabsorption de l’eau au niveau des reins. Moralité, vous urinez beaucoup trop et vous déshydratez ! Si vous avez bu de l’alcool avant l’effort, les pertes urinaires s’ajoutent à votre transpiration et altèrent sérieusement vos performances. Après la compétition, si vous buvez une bière, l’eau présente dans cette boisson est inférieure à ce que votre rein va laisser échapper ; le bilan hydrique est négatif, votre récupération est altérée !

Ainsi, dans cet ouvrage vous ne trouverez pas de « menus et recettes » accompagnées de boissons alcoolisées. Ces dernières ont parfois été ajoutées à quelques plats mijotés. Dans ces circonstances, votre corps de sportif ne vous en tiendra pas rancune : l’alcool s’est évaporé pour ne laisser que les saveurs !

Pour commander « Menus et Recettes du sportif » : www.amphora.fr

Docteur Stéphane CASCUA. - 22 février 2010.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport