Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

Chirurgie de la rupture du ligament croisé antérieur : ligamentoplastie du LCA par la technique DIDT.

Imprimer l'article

LIGAMENTOPLASTIE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR (LCA) SELON LA TECHNIQUE DIDT (Tendons droit-interne et demi-tendineux)

L’objectif de cette opération est de réaliser une reconstruction anatomique du LCA, en utilisant une autogreffe (tendon du patient) sous contrôle arthroscopique.

Ligament croisé antérieur

Le ligament croisé antérieur est un ligament court, très résistant. Il est tendu entre le fémur et le tibia. Il participe au pivot central avec le ligament croisé postérieur qui est en arrière de lui. Il fonctionne en synergie avec le ligament latéral externe et interne

Ligament latéral interne (LLI) est le ligament de la face interne du genou. Il est long, large et étalé. Il est tendu entre le fémur en haut et le tibia en bas. Il permet la stabilisation interne du genou.

Le ligament latéral externe (LLE) est le ligament de la face externe du genou. Il est court, fin et tubulaire. Il est tendu entre le fémur en haut et la tête du péroné en bas. Il permet la stabilisation externe du genou
 

La greffe du LCA: autogreffe au DIDT. (droit interne et demi tendineux).

Les tendons droit interne et demi tendineux sont fins (3 à 4mm de diamètre) et long (environ 25 cm)


Ils sont la terminaison de deux muscles ischio-jambier peu puissant se terminant sur la patte d’oie, ils sont palpables à la face interne de la jambe.



Fig 3: tendon ischio-jambier

Intervention chirurgicale sous arthroscopie : technique opératoire

 

Prélèvement du DIDT

Incision de 2 cm environ à la face interne du tibia et prélèvement par un « stripper » du tendon droit interne et demi tendineux. Ces deux tendons sont fins (3 à 4 mm de diamètre) mais très résistants.

Ils sont pliés en deux pour obtenir une greffe de LCA de 4 faisceaux ou 4 brins dont le diamètre en moyenne est de 7 à 9 mm.
 

Arthroscopie

Deux petites incisions de 5 mm de part et d’autre de la rotule permette de passer la caméra et les instruments pour réaliser la ligamentoplastie

Le premier temps opératoire est l’exploration du genou :
Etape indispensable de la chirurgie, elle permet de réaliser un bilan lésionnel complet des éléments noble du genou (ménisques, cartilage, autres ligaments …)
On traite si nécessaire ces lésions périphériques puis on réalise la ligamentoplastie
 

Ligamentoplastie du LCA

Préparation de l’échancrure, à l’aide de mini instruments motorisés (shaver) on retire les restes de fibre du LCA rompu et on réalise un nettoyage de la zone de greffe.

Tunnel osseux

Des tunnels osseux sont percés dans le tibia et le fémur afin de placer la greffe (DIDT) à l’intérieur du genou, au niveau de l’ancien ligament
On utilise des viseurs spécifiques sous arthroscopie, avec mise en place de broche guide qui guideront la mèche pour réaliser le forage
 

Passage de la greffe

La greffe est passée de bas en haut dans les deux tunnels par un fil tracteur.
Elle va prendre la place exacte de l’ancien ligament



 

Fixation :

La fixation de la greffe est la dernière étape de l’opération et probablement la plus importante car elle permet de caler la greffe (fixation primaire) jusqu'à la cicatrisation et l’intégration biologique de celle ci à l’os (fixation secondaire biologique).
Il existe différent procédé
Vis d’interférence, endobouton, agrafe ou broches
L’objectif étant d’avoir une excellente tenue primaire, le chirurgien utilisera le matériel le mieux adapter à votre situation.
 

Suite opératoire :

L’hospitalisation est de quelques jours. (3 à 6 jours)
Dès le lendemain, la reprise de la marche en appui complet est possible
Une attelle de protection simple et l’utilisation de deux cannes est souhaitable, non systématique.
La rééducation est débutée dès le premier jour.
Enfin un séjour en centre spécialisé de rééducation n’est pas obligatoire mais parfois souhaitable.
Un arrêt de travail variable de 2 à 3 en moyenne est habituel.

La reprise d’un sport de pivot n’est pas possible avant 6 mois
 

Docteur Nicolas LEFEVRE, Docteur Serge HERMAN. - 24 janvier 2011.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport