Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

13:54
Docteur GEROMETTA Antoine - Retour au sp ...
373 vues


14:12
Monsieur Olivier HOMAGE - Chaussage et s ...
263 vues


09:05
Docteur Nicolas LEFEVRE - LCA de l’enf ...
206 vues


10:55
Docteur BOHU Yoann - 1ère luxation d’ ...
97 vues


41:09
Prise en charge chirurgicale de l'arthro ...
2143 vues


10:06
Ligamentoplastie du ligament croisé an ...
20058 vues


09:53
Prothèse totale de genou MyKnee PTG 3D ...
688079 vues


00:41
Ménisque fissuré en anse de seau luxé ...
27532 vues


09:33
arthroscopie du genou pour fissure déch ...
92396 vues


07:39
La prothèse totale de genou (PTG), desc ...
53166 vues


11:04
DIDT TLS : chirurgie du ligament croisé ...
384282 vues


10:21
Chirurgie du sport, DIDT: chirurgie du ...
450217 vues


05:12
Le zapping du ménisque
17349 vues


03:37
Peignage du tendon rotulien sous arthros ...
28421 vues


05:10
Chirurgie du sport, PEP programme Préve ...
12761 vues


00:08
anse de seau ménisque film 3D
17945 vues


05:44
Suture du ménisque externe lésion rad ...
16467 vues


05:18
Rupture partielle du ligament croisé an ...
10372 vues


02:01
Prélèvement du DIDT pour la ligamentop ...
30613 vues


06:25
Rupture partielle du LCA, reconstruction ...
11547 vues


10:02
rupture complete tendon ischio jambier c ...
19089 vues


04:09
Chirurgie du sport, traitement endoscopi ...
5333 vues


06:18
syndrome de loge d'effort
41524 vues


09:01
Rupture du tendon d'achille chirurgie du ...
7898 vues


03:23
greffe de me?nisque Dr Alain myer Dr Yoa ...
1569 vues


09:05
Docteur Nicolas LEFEVRE - LCA de l’enf ...
206 vues


14:12
Monsieur Olivier HOMAGE - Chaussage et s ...
263 vues


13:54
Docteur GEROMETTA Antoine - Retour au sp ...
373 vues


La visite médicale d'aptitude

Imprimer l'article

 
Demandé quasi systématiquement par les clubs, les fédérations pour l’obtention d’une licence et obligatoire pour la compétition, le certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive est souvent perçue comme une consultation sans grand intérêt voire inutile par le sportif.
 
Alors, qu’elles sont les raisons de cette visite chez votre médecin ?
 
          c’est la loi !
          rechercher des contre-indications notamment pour les sports à risque.
          prévenir la mort subite du sportif.
En absence de précisions, le certificat médical peut être délivré par votre médecin généraliste. Certaines fédérations ou dans le cas de sportifs de haut niveau, il vous sera demandé de passer spécifiquement chez un médecin du sport ou un médecin agréé par cette même fédération.
 
On différencie habituellement les sports « à risque » des autres. Dans cette catégorie, on retrouve :
 
          les sports mécaniques
          les sports de combat avec « KO » autorisé
          les sports aériens
          les sports sous marins
          l’alpinisme « de pointe »
          les sports utilisant les armes à feu
 
         Les qualifications et diplômes nécessaires pour les médecins sont précisés dans le règlement médical des fédérations concernées.
 
         Le déroulement de la consultation sera fonction de l’âge du sportif, du sport pratiqué ainsi que du niveau de pratique envisagé.
 
         Lors de cette visite, le médecin s’intéresse aux antécédents personnels et familiaux du sportif ainsi que des sports pratiqués et du statut vaccinal. La prise de médicaments devra aussi être prise en compte.
 
         L’examen clinique comprend la mesure de la taille et du poids, la prise de la tension artérielle et du pouls au repos ; l’auscultation cardio-respiratoire ainsi qu’un examen de l’appareil locomoteur adapté au sport pratiqué.
 
         Chez l’enfant, on doit vérifier la courbe de croissance staturo-pondérale ainsi que le stade pubertaire. On s’intéresse particulièrement à l’étude du rachis en statique et en dynamique. On est souvent aussi amené à discuter de surclassement (pas de problème en général pour le simple mais nécessitant un examen et un interrogatoire plus poussé pour le double voire le triple).
 
         On étudie l’adaptation cardiaque à l’effort au cabinet par la réalisation d’un test de ruffier-Dickson : 30 flexions en 45 ‘’ les pieds à plats et les bras tendus. On prend le pouls au repos (P1), à la fin de l’effort (P2) et après une minute de repos (P3). On calcule ensuite :
 
L’indice de Ruffier = (P1 + P2 + P3) - 200 / 10
En fonction des résultats, on classe schématiquement :
  • R < 0 : très bonne adaptation à l' effort
  • 0 < R < 5 : bonne adaptation à l' effort
  • 5 < R < 10 : adaptation à l' effort moyenne
  • 10 < R < 15 : adaptation à l' effort insuffisante
  • R > 15 : mauvaise adaptation à l' effort  avec bilan cardiaque complémentaire à réaliser
 
L’indice de Dickson = ((P2-70) + 2(P3-P1))/10
 
On classe les résultats en :
  • D < 0 : excellent
  • 0 < D < 2 : très bon
  • 2 < D < 4 : bon
  • 4 < D < 6 : moyen
  • 6 < D < 8 : faible
  • 8 < D < 10 : très faible
  • D > 10 : mauvaise adaptation avec bilan cardiaque complémentaire à réaliser
 
         La réalisation systématique d’un électrocardiogramme (ECG) de dépistage ne fait pas l’unanimité en France mais est recommandé par de nombreuses fédérations sportives et sociétés savantes de médecine du sport. Il devrait être réalisé lors de la délivrance de la première licence sportive, quelque soit l’âge, puis tous les 2 ans.
 
         Il à pour but de diminuer les « morts subites » des sportifs en recherchant des signes électriques de malformation cardiaque chez les plus jeunes et des troubles du rythme ou des signes de souffrance cardiaque chez les moins jeunes. Il est à rappeler que la mort subite touche 1 sportif sur 50 000 tous sports confondus et que c’est essentiellement le coureur occasionnel de plus de 45 ans qui en est victime…
 
         En cas d’anomalies à l’ECG ou si vous présentez des facteurs de risque cardio-vasculaires, votre médecin vous demandera probablement d’autres examens (épreuve d’effort, échographie cardiaque, etc.) et vous orientera vers un spécialiste avant de pouvoir vous délivrer le certificat.
 
         Il est vrai que tous les sports ne sont pas à considérer identiques quant à leurs risques potentiels mais la visite médicale d’aptitude ne doit pas être traité comme une simple formalité administrative. C’est l’occasion pour le médecin, d’autant plus si c’est la première fois qu’il voit le patient, de faire un bilan, de rechercher des facteurs de risque cardiaques et de pouvoir discuter si besoin de la pertinence du sport choisi.
 
 

Docteur Charles AISENBERG. - 27 mars 2011.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport