Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

La Mésothérapie.

Imprimer l'article

La Mésothérapie

Tout d'abord, c'est une invention Française !

La mésothérapie fut créée en 1952 par le Dr Pistor qui eu l'idée géniale –ô combien simple - de diminuer au maximum la distance entre le médicament et le mal à traiter.

Reconnue en 1987 par l'académie nationale de médecine comme faisant partie intégrante de la médecine classique. Puis vient le Diplôme universitaire en même temps que la Méso rentre à l'hôpital.

En 2005, l'assurance maladie crée un acte de Méso dans le traitement de la douleur.


Qu'est ce que la Mésothérapie ?

C'est le traitement de certaines pathologies par l'injection locale de petites doses de médicaments. Ces injections sont très superficielles (de 1 à 13 mm) et peu douloureuses.

Le matériel (seringues et aiguilles) utilisé est bien évidemment stérile et à usage unique.

Les injections peuvent être « manuelles » avec seringue et aiguille ou « assistée » d'un injecteur électronique.


Quels produits sont utilisés en Mésothérapie ?

Toujours des produits autorisés par la Haute Autorité de Santé Française et disponibles en Pharmacie : anti-inflammatoires, décontracturants, anti-oedématieux, vasodilatateurs, calcitonines, magnésium, vitamines, etc.

La seringue contient 2 à 3 produits au maximum.

JAMAIS DE CORTISONE ! Ce n'est pas une infiltration !


Qui pique t'on en Mésothérapie ?

Tout le monde! Hommes, femmes (y compris enceintes) et enfants.


Que peut-elle soigner ?

* les traumatismes sportifs : tendinites, entorses, périostites, contractures, hématomes, etc.
* les douleurs d'arthrose : dos, genoux, chevilles, etc.
* les névralgies et certaines céphalées d'origine vertébrale.
* les cicatrices fibreuses (avec adhérences).



Les grands avantages de la Mésothérapie.

La Méso permet de réaliser un traitement local sans inonder l'ensemble de l'organisme de médicaments. De plus, l'utilisation de très petites doses de médicaments, diluées et un faible passage dans la circulation générale permettent de limiter au maximum les effets secondaires.

On pense notamment aux effets secondaires digestifs ou rénaux des Anti-inflammatoires. Des études montrent que certains sportifs sont sous anti-inflammatoires jusqu'à 3 mois par an.

Le traitement est administré pendant la séance et il n'y a donc pas de problème d'observance de l'ordonnance à domicile.

Voie privilégiée voire unique pour la prise en charge de certains problèmes : adhérence cicatricielle, hématome.

L'effet thérapeutique est prolongé au delà de plusieurs jours, contre quelques minutes à quelques heures pour les injections intra musculaires ou intra veineuses. De fait, la Méso permet souvent la poursuite de l'activité sportive au cours du traitement.

C'est aussi une voie thérapeutique privilégiée pour les personnes âgées ou poly médicamentées, qui veulent et peuvent essayer une autre voie d'administration.


Les inconvénients de la Mésothérapie.

Ça pique ! Le principe étant de multiples injections de très faibles quantités de médicaments.

La répétition des séances. La plupart des pathologies rencontrées en médecine du sport nécessitent 2 à 4 séances de Méso espacées de 5 à 15 jours.

Dans certains cas, il peut y avoir une majoration, très temporaire, de la douleur le lendemain de la séance.

D'exceptionnelles complications infectieuses, dues à des problèmes d'asepsie ou l'utilisation de matériel à usage non unique. Ces complications sont quasi l'apanage de la Méso-esthétique dont il n'est pas question ici.


En conclusion

La mésothérapie est un outil très utile en médecine du sport, elle permet d'apporter une réponse médicamenteuse rapide, efficace et prolongée à de nombreuses pathologies courantes pour peu qu'elle soit utilisée de manière adaptée.

Elle devrait faire partie intégrante du panel thérapeutique du médecin du sport au même titre que la kinésithérapie, la rééducation, les soins de podologie.

Docteur Charles AISENBERG. - 15 juin 2010.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport